> > > Pour créer son entreprise, quelle domiciliation faut-il choisir ?
Juridique

Pour créer son entreprise, quelle domiciliation faut-il choisir ?

Publié le 11.10.2021
Mis à jour le 11.10.2021
Partager :
Pour créer son entreprise, quelle domiciliation faut-il choisir ?

Au lancement d’une société, choisir son adresse de domiciliation revêt une réelle importance. Quelles sont les options qui s’offrent à l’entrepreneur ? Avec quels avantages et quels risques ? 

Pour immatriculer une entreprise, il faut une adresse de domiciliation

Créer son entreprise est une aventure passionnante, mais elle implique évidemment le respect de certaines règles. Parmi celles-ci figure notamment l’obligation de mentionner une adresse de domiciliation pour la nouvelle société – qu’il s’agisse d’une TPE/PME ou d’un grand groupe international, et quel que soit son domaine d’activité.
En effet, l’immatriculation auprès du RCS ou du répertoire des métiers, permettant de disposer d’un numéro de SIRET, ne peut se faire sans une domiciliation commerciale au préalable. Souvent, cette adresse est présentée comme le siège social de l’entreprise, à la remarque près qu’une entreprise individuelle n’a pas de siège à proprement parler, tandis que la notion de domiciliation concerne bien l’ensemble des sociétés, c'est à dire tous statuts juridiques confondus.

Au niveau des formalités, la procédure s’avère relativement simple puisqu’il convient de déclarer l’adresse choisie au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) concerné, et cette déclaration s’effectue d’ailleurs simultanément à la demande de création de la société.

Les différentes possibilités de domiciliation

Certes, une domiciliation peut parfaitement être changée au fil de la vie de l’entreprise, sans avoir à se justifier auprès de l’Administration. Cependant, ce transfert implique de nouvelles formalités, qui - si elles n'ont rien d'insurmontables - seront toujours trop chronophages pour un entrepreneur actif.
Dès lors, et puisque la loi laisse le libre choix au dirigeant quant à la domiciliation initiale, autant veiller à ce que celle-ci reste valable le plus longtemps possible.

Concrètement, vous pouvez domicilier votre entreprise à votre domicile personnel, dans un autre local dont vous seriez propriétaire – ou locataire, sous certaines conditions – ou bien encore dans une pépinière d’entreprise, voire auprès d’une société spécialisée au travers d’un contrat de domiciliation. Ces différentes possibilités méritent que l’on s’y intéresse plus en avant, mais rappelons d’abord qu’elles sont également valables si vous décidez de créer une entreprise en ligne.

Toutes les entreprises n’ont évidemment pas les mêmes moyens, tout particulièrement lors du démarrage de leur activité. Aussi, l’investissement que représente l’achat de bureaux s’avère souvent trop important.
En ce qui concerne les pépinières d’entreprise – ou les centres d’affaires, d’ailleurs – il s’agit effectivement de structures très attirantes. Elles proposent en effet de multiples services annexes pour aider au développement des sociétés présentes, tout en contribuant à améliorer le cadre de travail des collaborateurs. Cependant, les places sont rares, tandis que certaines sont purement et simplement réservées à des start-up évoluant dans des domaines bien définis (écomobilité, intelligence artificielle, etc.). De surcroît, les pépinières d’entreprise ayant vocation à aider pendant la phase d’amorçage, elles demandent aux sociétés qui ont passé cette période critique de déménager afin de laisser de la place à de nouvelles entrantes.

Mieux vaut éviter d’utiliser son adresse personnelle

Il reste donc la possibilité (ouverte par la loi Dutreil) de domicilier son entreprise chez soi, à condition évidemment que ni l’éventuel bail d’habitation, ni le règlement de copropriété ou les règles d’urbanismes ne s’y opposent.

De prime abord, cette option présente l’avantage de la simplicité, mais l’expérience montre qu’elle est au contraire source de beaucoup de confusion.
Il y a, tout d’abord, le risque d’une perméabilité accrue entre vie personnelle et vie professionnelle. Cela peut clairement aggraver l’isolement du dirigeant et impacter lourdement la vie de famille.

De plus, vos coordonnées personnelles sont alors les mêmes que celles de l’entreprise, et l’on imagine aisément les problématiques que cela peut engendrer face à un fournisurnisseurs, des prospects / clients chez vous si l’activité vient à se développer rapidement et fortement ?

Enfin, pour éviter toute mauvaise surprise, gardez bien à l’esprit qu’une domiciliation chez vous impliquera le paiement d’une CFE (Cotisation Foncières des Entreprises) indexée sur la fiscalité propre à votre commune.
 

La meilleure solution pour se lancer : les sociétés de domiciliation

Compte-tenu des éléments évoqués précédemment, il ne fait aucun doute que la solution la plus pratique et la plus rationnelle d’un point de vue économique consiste à solliciter une société de domiciliation. Pour rappel, ce sont des entreprises qui disposent de plusieurs adresses, souvent prestigieuses, et idéalement situées par rapport aux réseaux de transport et aux centres d’affaires.
Grâce à un contrat de domiciliation, vous serez donc en mesure de donner à vos contacts professionnels une adresse de standing, contribuant favorablement à l’image de marque de la société. Et, bien sûr, avec des prix allant d’une quinzaine d’euros par mois en province à une trentaine d’euros autour de la capitale, le coût s’avère sans commune mesure avec celui d’une location de bureaux au même endroit.

L’attrait des sociétés de domiciliation est encore renforcé par les services additionnels qu’elles proposent, depuis la réception du courrier (et son renvoi à l’adresse de votre choix) jusqu’au secrétariat téléphonique, en passant par la mise à disposition d’espace de coworking, idéalement adaptés pour les travailleurs indépendants en quête de davantage d’interaction. Après tout, n’oublions pas que 45% des entrepreneurs se sentent seuls dans la gestion quotidienne de leur société, alors que la participation à un réseau permet justement de résoudre ce problème.
Certaines sociétés de domiciliation sont indubitablement en avance dans ce domaine, allant jusqu’à organiser des évènements pour les entrepreneurs afin de créer des moments de partage et d’apprentissage mutuel entre eux.

 

Crédit photo : Louis Colbee
 
UN SERVICE ÉDITÉ PAR  Manageo - bilans des entreprises
Tous droits réservés - Manageo | CGV | Mentions légales | Politique de gestion des données | Cookies | Plan du site