LISTE DES ACTIVITES DU SECTEUR AUTRES SERVICES

LISTE DES ACTIVITES DU SECTEUR AUTRES SERVICES

Ce pan des activités de services recouvre plusieurs catégories professionnelles dont les deux plus importantes sont la réparation d’ordinateurs et de biens personnels ainsi que les organisations associatives. Notamment caractérisées par leur petite taille, les entreprises de ce secteur économique maillent l’ensemble du territoire français.

Secteur services autres

LE SECTEUR SERVICES AUTRES

9411Z - Activités des organisations patronales et consulaires
9420Z - Activités des syndicats de salariés
9492Z - Activités des organisations politiques
9511Z - Réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques
9521Z - Réparation de produits électroniques grand public
9523Z - Réparation de chaussures et d'articles en cuir
9525Z - Réparation d'articles d'horlogerie et de bijouterie
9601A - Blanchisserie-teinturerie de gros
9602A - Coiffure
9603Z - Services funéraires
9609Z - Autres services personnels n.c.a.

9412Z - Activités des organisations professionnelles
9491Z - Activités des organisations religieuses
9499Z - Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire
9512Z - Réparation d'équipements de communication
9522Z - Réparation d'appareils électroménagers et d'équipements pour la maison et le jardin
9524Z - Réparation de meubles et d'équipements du foyer
9529Z - Réparation d'autres biens personnels et domestiques
9601B - Blanchisserie-teinturerie de détail
9602B - Soins de beauté
9604Z - Entretien corporel

Périmètre sectoriel

Selon la classification établie par l’INSEE, la catégorie « autres activités de services » regroupe plusieurs secteurs. On y retrouve tout d’abord les organisations associatives. Ces structures peuvent servir des causes et des intérêts variés. Les organisations patronales et professionnelles ainsi que les syndicats de salariés appartiennent à ce domaine économique. Autre activité de service, le segment de la réparation d’ordinateurs, de biens personnels et de biens domestiques s’intègre aussi à ce grand domaine. Enfin, la branche est également constituée d’un grand nombre d’entreprises inscrites dans les filières de la blanchisserie, de la teinturerie, de la coiffure, des soins de beauté, des services funéraires et de l’entretien corporel.

Cet univers s’inscrit dans un domaine économique plus large, celui des services. Hors services financiers et comme indiqué dans une étude sectorielle de l’INSEE publiée en 2015, les entreprises de services pèsent 734 milliards d’euros en chiffre d’affaires total cumulé. Les petites entreprises sont très largement majoritaires puisque 97% de ces entités économiques comptent moins de 9 salariés en équivalent temps plein.

Les organisations associatives

Qu’elles aient une portée locale, régionale ou nationale, les structures par adhésion volontaire sont ancrées sur l’ensemble du territoire. Ces organisations associatives à but non lucratif interviennent principalement dans les univers de la santé, du sport, de la culture et du social, mais les thèmes et les causes peuvent être variés, allant d’associations de consommateurs aux anciens combattants en passant par les mouvements syndicalistes. En parallèle d’un grand nombre de bénévoles, les équipes qui travaillent dans la vie associative sont également constituées de salariés. Leurs rémunérations ainsi que les fonds servant à exercer leur activité proviennent des cotisations des adhérents, de subventions publiques et de dons.

Contrairement aux entreprises, les associations n’ont pas pour but de s’enrichir. Elles font d’ailleurs l’objet d’une surveillance financière rendue plus intense depuis certains excès commis sur l’utilisation des fonds publics.  Cette volonté de transparence a notamment pris la forme d’une loi (du 29 janvier 1993) obligeant les organisations associatives à faire certifier leurs comptes annuels par un commissaire aux comptes si elles reçoivent plus de 150 000 euros d’une collectivité publique.

La réparation d’ordinateurs et d’équipements

Egalement intégrée aux activités de services, la réparation d’ordinateurs et d’équipements est un secteur professionnel qui a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros (source ADEME). Les entreprises de la branche sont généralement de petites structures comptant moins de 10 salariés.  Ces professionnels peuvent être rattachés à un réseau, travailler en indépendants ou être réparateurs agréés d’une marque. Activité de service pouvant être effectuée pour des particuliers ou des sociétés, la filière concerne non seulement la réparation des ordinateurs de bureau mais aussi les appareils portables, les imprimantes, les claviers, les modems informatiques, les scanneurs ou encore les vidéoprojecteurs ou les lecteurs de carte à puce.   

Cette économie est confrontée à des problèmes grandissants de rentabilité. En effet, le niveau actuel des charges, la TVA, des coûts de main d’œuvre de plus en plus importants dans ce secteur de services et les montants forfaitaires pour les appareils sous garantie ne permettent pas aux réparateurs d’augmenter et parfois même de maintenir leurs marges. De plus, la baisse régulière des prix informatiques incite les consommateurs à racheter leur matériel informatique plutôt qu’à le faire réparer en cas de panne. 

Shares
Share This