> > > Un compte doit-il nécessairement être ouvert dans une banque ?
Finance

Un compte doit-il nécessairement être ouvert dans une banque ?

Publié le 18.09.2020
Mis à jour le 18.09.2020
Partager :
Un compte doit-il nécessairement être ouvert dans une banque ?

La technologie ne cesse de progresser et fait maintenant partie intégrante de notre vie. Chaque secteur doit inclure la technologie au sein de ses process, et le monde financier n'échappe pas à la règle. Chaque année, le système bancaire traditionnel perd du terrain au profit des nouvelles technologies financières. De plus en plus de personnes, allant des titulaires de comptes occasionnels aux entrepreneurs, changent leur attitude envers le système bancaire traditionnel et entrent dans le monde des technologies financières avancées, notamment grâce à la création de compte sans banque. Face à cette nouvelle tendance, les banques elles-mêmes essaient de s'aligner et de s'adapter. Certaines trouvent des moyens de coopérer avec les entreprises fintech les plus prometteuses.
Qu'est-ce qu'un compte sans banque ? Pourquoi est-ce plus avantageux par rapport à un compte bancaire classique ? Est-il vraiment sûr d'y confier son argent ? Découvrez les réponses à ces questions dans ce guide.

Qu'est-ce qu'un compte sans banque ?

Le compte sans banque est arrivé en France en 2014 et a révolutionné les habitudes bancaires des consommateurs. Le compte sans banque permet d'obtenir un RIB et une carte bancaire sans devoir ouvrir un compte bancaire. Il propose des tarifs très compétitifs et est accessible à tout le monde à condition de remplir les conditions d'adhésion et les autres exigences imposées par les banques. Les personnes à faibles revenus ou même les interdits bancaires peuvent bénéficier d'une domiciliation bancaire et de divers services financiers grâce à un compte sans banque, qui s'adresse à tout le monde, notamment les étudiants, les personnes en surendettement, les jeunes actifs sans revenus réguliers, les professionnels, etc.

Si les comptes bancaires s'adressent généralement aux personnes fragiles économiquement ne remplissant pas les critères exigés par les banques traditionnelles pour obtenir un compte courant classique, ils sont également adaptés aux besoins des entreprises. En effet, l'ouverture d'un compte sans banque est une bonne façon de se prémunir des crises et d'éviter les risques liés aux défaillances du système bancaire traditionnel.

En plus des tarifs plus avantageux, cela permet de profiter d'un compte transparent et sans frais cachés. De plus, toutes les opérations s'effectuent en ligne de manière sécurisée, ce qui permet d'éviter de se déplacer en agence pour effectuer des transactions ou autres opérations. À l'heure actuelle, même dans les banques ordinaires, le système d'interaction avec les clients est en train de changer, puisque la plupart des services sont accessibles à distance via internet. La banque traditionnelle avec ses succursales en dur, les files d'attente et la paperasserie appartiennent désormais au passé.

Pourquoi les comptes sans banque gagnent-ils du terrain au détriment des banques traditionnelles ?

Une raison pour laquelle de moins en moins de clients confient leur argent aux banques traditionnelles est la crainte qu'elles cessent d'exister si jamais une crise financière comme celle de 2008 venait encore à frapper. En outre, de plus en plus de personnes remettent en question la fiabilité du système bancaire et ne savent pas vraiment comment sont investis leurs capitaux. Ces clients se tournent alors vers les sociétés de paiement. L'un des principaux avantages des sociétés comptes sans banque est qu'elles répondent efficacement aux besoins des clients et respectent leur temps, car elles comprennent la valeur de celui-ci.

Avec les comptes sans banque, plus de perte de temps à cause des longues files d'attente en agence : tout peut être fait en ligne, sans avoir à se lever de son bureau ni à sortir de la maison. La structure des entreprises fintech qui proposent les comptes sans banque est simplifiée afin de toujours être en mesure de répondre aux attentes des clients.

Grâce aux technologies de pointe du monde financier virtuel, les processus automatisés permettent aux clients de résoudre les problèmes beaucoup plus rapidement que les banques traditionnelles ne sont capables de le faire.

Par exemple, le temps d'attente pour l'ouverture d'un compte ne nécessite qu'un un jour ou deux, alors que cette même opération aurait pris au moins une semaine auprès d'une banque.

Il convient de noter un autre point important. Bien que les banques se développent activement dans l'espace virtuel, en essayant d'encourager les clients à utiliser leurs sites web et leurs applications mobiles, cela ne permet pas de combler les lacunes du système bancaire traditionnel, ce qui fait que les clients se tournent vers les comptes sans banque pour bénéficier d'un service plus efficace et plus sûr.

Les comptes sans banque sont-ils vraiment sûrs ?

L'une des principales raisons pour lesquelles les banques perdent des clients, selon les analystes du monde de la finance, est que la politique de protection de la vie privée des entreprises fintech est plus solide. Les informations sur les clients, et sur leurs finances, sont plus confidentielles et protégées des services de surveillance. L'ouverture d'un compte sans banque nécessite également de passer par le KYC. C'est en quelque sorte l'assurance pour la fintech de la véracité des informations fournies par le client. Cela permet d'éviter les problèmes de blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Le KYC (Know your client) est une procédure légale par laquelle doivent passer toutes les institutions financières, y compris les assurances et les banques. C'est l'ACPR qui veille à ce que les directives imposées par l'UE soient appliquées par les institutions en France. Le KYC se traduit par un formulaire que les nouveaux adhérents doivent remplir lors de leur inscription et par l'envoi des pièces justificatives requises pour authentifier leur identité. Le fait de suivre cette procédure permet aux fintechs de garantir un service sûr pour tous les utilisateurs. Cela permet, en effet, d'exclure les fraudeurs, les terroristes et les blanchisseurs d'argent.

Les plateformes de création de compte sans banque utilisent également des systèmes permettant de lutter contre les risques d'usurpation d'identité et les tentatives de détournement de compte comme des serveurs chiffrés. Aussi, pour créer un compte, il faut généralement fournir les pièces suivantes :

  • une pièce d'identité en cours de validité ;
  • une attestation de domicile datant de moins de 3 mois ;
  • un RIB

Pour la création d'un compte entreprise, il faut fournir l'extrait Kbis et les statuts de la société en plus de ces pièces justificatives.

 
UN SERVICE ÉDITÉ PAR  Manageo - bilans des entreprises
Tous droits réservés - Manageo | CGV | Mentions légales | Politique de gestion des données | Cookies | Plan du site