> SECTEUR HEBERGEMENT RESTAURATION

SECTEUR HEBERGEMENT RESTAURATION

Première puissance touristique mondiale, la France dispose d’une offre d’hébergement / restauration variée qui répond aux besoins d’une clientèle hétérogène. Cette branche, grande créatrice d’emplois, représente un poids économique de premier plan.

Un très large marché

Selon la classification des grands secteurs économiques telle qu’elle a été établie par l’INSEE, l’hébergement et la restauration sont des activités qui regroupent la mise à disposition de lieux d’hébergement pour des séjours de courte durée, pour des voyageurs ou des visiteurs, ainsi que la fourniture de repas complets, destinés à une consommation immédiate. Les entreprises qui appartiennent à cette branche peuvent proposer une multitude de services supplémentaires. Palace, cafétéria, hôtel spa, restaurant gastronomique, petite brasserie de quartier ou encore grandes chaines de restauration rapide : cet univers professionnel est constitué d’entités nombreuses et très différentes les unes des autres. Au-delà de leur diversité, l’objectif de ces entreprises est de répondre aux besoins d’une clientèle aux attentes éclectiques.

L’hôtellerie / restauration est un secteur qui maille l’ensemble de notre territoire national même si on constate une plus grande densité de cette activité dans les zones fortement touristiques comme l’Ile-de-France et le Sud. En région parisienne, un salarié sur trois travaille pour ce segment de l’économie. Parmi les 905 000 emplois générés par cette branche (majoritairement des salariés permanents), on retrouve des profils de toutes natures. Les métiers pour lesquels les offres de recrutement sont les plus nombreuses sont les serveurs, les chefs pâtissiers, les maitres d’hôtel et les commis de cuisine.

Le segment de la restauration

Intimement liée à d’autres activités professionnelles telles que le tourisme et l’industrie agro-alimentaire, la restauration représente un poids économique colossal. En effet, selon les chiffres donnés par le Ministère de l’Economie et des Finances (DGCCRF), la branche réalise un chiffre d’affaires annuel de 50 milliards d’euros. Ces 10 dernières années, 13 000 entreprises ont vu le jour dans cette filière dynamique et particulièrement concurrentielle ; principalement portée par deux grands types d’acteurs : les restaurateurs indépendants et les grands groupes sous enseigne. Ces derniers, bien que minoritaires en nombre, détiennent plus des trois quarts du marché. 

Malgré sa puissance, le domaine de la restauration connait certaines difficultés.  La diminution du pouvoir d’achat des ménages entraine ainsi, par exemple, une baisse du ticket moyen. En effet, les dépenses effectuées au restaurant, souvent considérées superflues, sont parmi les premiers postes à être réduits en cas de resserrement de budget. De plus, la très grande diversification de l’offre accentue la pression concurrentielle d’un secteur en constante évolution, devant faire face aux changements des habitudes de consommation des français : pauses-déjeuner plus courtes, engouement pour les food-trucks et les concepts thématiques, développement des menus vegan…

Le marché de l’hébergement

A l’image du secteur de la restauration, l’activité d’hébergement en France a pour principaux acteurs des entrepreneurs indépendants et de grands groupes hôteliers. Avec 1,2 millions de lits, notre pays détient le plus grand parc d’hébergement d’Europe. Ce marché mature, qui a été lourdement touché par la crise économique, reste néanmoins un segment incontournable de la force touristique française.

Les professionnels de ce secteur doivent faire face à une concurrence nouvelle, constituée par les particuliers proposant leur logement à la location de courte durée sur internet. Des plateformes en ligne comme Airbnb ont complètement chamboulé les règles du jeu au sein de la branche. Selon l’Organisation Patronale de l’Hôtellerie, cette concurrence est jugée déloyale car elle n’est pas soumise aux mêmes normes et aux mêmes contraintes que doivent subir les professionnels. Ces derniers se plaignent d’un ralentissement de leurs marges et de leur rentabilité en pointant également du doigt la multiplication des intermédiaires, dont les taux de commission ont beaucoup augmenté depuis l’avènement des réservations d’hôtels en ligne et des sites de comparateurs de prix


LE TOP ENTREPRISES

infos Les sociétés les plus plébiscitées par nos visiteurs
Débits de boissons
58270 ANLEZY
Restauration traditionnelle
47400 VILLETON
Hôtels et hébergement similaire
30570 VALLERAUGUE
Restauration de type rapide
73100 AIX LES BAINS
Hôtels et hébergement similaire
33650 MARTILLAC
Restauration traditionnelle
97440 SAINT ANDRE
Hôtels et hébergement similaire
97228 SAINTE LUCE
Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs
94210 SAINT MAUR DES FOSSES
Débits de boissons
29200 BREST
Restauration de type rapide
27140 GISORS
Restauration traditionnelle
69003 LYON 3EME
Débits de boissons
62100 CALAIS
Restauration traditionnelle
75012 PARIS 12
Restauration de type rapide
59000 LILLE
Restauration traditionnelle
45400 FLEURY LES AUBRAIS
Hôtels et hébergement similaire
93360 NEUILLY PLAISANCE
Débits de boissons
31000 TOULOUSE
Hôtels et hébergement similaire
75020 PARIS 20

ETUDES A LA UNE

Nouveaux outils de gestion, parcours client, restaurant connecté, start-up de la foodserviceTech… : le secteur de la restauration se réinvente
DECOUVRIR
A partir de 2 550 € HT
Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo