> SECTEUR BTP

SECTEUR BTP

Les grandes multinationales et la myriade de PME et d’artisans qui portent le secteur de la construction déploient une multitude de compétences permettant à cette branche du secondaire de générer des milliards d’euros de chiffre d’affaires. 

LISTE DES ACTIVITES FAISANT PARTIE DU SECTEUR BTP

Les activités du BTP

Le secteur économique de la construction générale et spécialisée pour les bâtiments et le génie civil regroupe un ensemble d’activités qui sont réalisées en totalité ou en partie sous-traitées, pour un tiers ou pour compte propre. Au cœur de ce domaine, on retrouve les chantiers de construction neuve, les rénovations, les extensions, les transformations, les réparations, le montage de préfabriqués et les constructions temporaires. La branche de la construction générale porte sur des bâtiments entiers, qui peuvent être de différentes natures comme par exemple des habitations collectives ou individuelles, des centres commerciaux, des écoles, des salles de sport ou encore des hôpitaux. Certaines entreprises inscrites dans cette filière professionnelle sont aussi amenées à intervenir dans le domaine des travaux publics en effectuant des activités de construction d’ouvrage de génie civil (autoroutes, ponts, voies ferroviaires, réseaux d’irrigation…).

Lorsqu’elle est associée à une construction spécifique, la location de matériel de construction avec opérateur s’intègre également à la définition de ce secteur économique, tel qu’il a été défini par l’INSEE. Enfin, les activités de promotion immobilière pour la construction de bâtiments et d’ouvrages de génie civil (pour un projet destiné ultérieurement à la vente) relèvent aussi de cette branche.

Organisation économique et professionnelle de la branche

L’univers de la construction est porté par des entités économiques variées, allant de l’artisan aux grands groupes d’envergure mondiale en passant par un très large réseau de PME. Néanmoins, force est de constater que le secteur est largement dominé par ces 3 grandes entreprises que sont Vinci, Bouygues et Eiffage. Le chiffre d’affaires de chacun de ces mastodontes de la construction dépasse le milliard d’euros. Les 50 sociétés les plus importantes du secteur concentrent à elles seules 80% du chiffre d’affaires total réalisé par les 1 000 premières. Selon les données publiées par la Fédération Française du Bâtiment, en 2016, la construction a employé 1 038 000 salariés et 389 000 artisans répartis dans 409 500 entreprises. La filière a atteint 126 milliards d’euros (HT) de travaux réalisés. Afin de mieux appréhender la puissance de ce domaine d’activité, on peut remarquer que ce montant correspond à la moitié du résultat de l’industrie française ou encore qu’il multiplie par deux les chiffres réunis de la banque et de l’assurance.

Le BTP décline un éventail de métiers (une trentaine au total) dont les activités sont classées en deux segments. Tout d’abord, le gros œuvre concerne tout ce qui participe à la stabilité et à la solidité du bâtiment, c’est-à-dire les fondations, le plancher, les charpentes ou encore les murs. Le second œuvre porte sur le reste de l’activité et emploie des vitriers, des peintres, des carreleurs, des électriciens, des plombiers …

Tendance à la reprise

Cette branche appartenant au secteur secondaire a été lourdement impactée par la crise mondiale de 2008. Mais les observateurs constatent un réel effet de reprise depuis quelques années. Entre mars 2015 et mars 2016, le nombre de permis de construire accordés a été en hausse de +7,7% et les ouvertures de chantiers de 3,3%. Le segment du non résidentiel (bureaux) affiche quant à lui une hausse de 9,9% (1er trimestre 2016). Plusieurs facteurs expliquent cette embellie parmi lesquels on peut citer l’amélioration du contexte économique général et une confiance des ménages en hausse. Le bas niveau des crédits immobiliers et des dispositifs publics incitatifs (comme le prêt à taux zéro) contribuent également à ce nouveau souffle.

On constate néanmoins que toutes les activités de construction n’ont pas encore bénéficié de ce mouvement de reprise. Ainsi, les segments des travaux publics et l’entretien / rénovation de l’ancien continuent de connaitre des difficultés et de perdre des emplois. Ce manque de dynamisme est particulièrement accentué dans certaines zones géographiques (notamment rurales) comme les Hauts de France ou la Normandie.


LE TOP ENTREPRISES

infos Les sociétés les plus plébiscitées par nos visiteurs
Travaux de montage de structures métalliques
95200 SARCELLES
Travaux de terrassement courants et travaux préparatoires
75116 PARIS 16
Construction d'autres bâtiments
44800 SAINT HERBLAIN
Travaux de peinture et vitrerie
75020 PARIS 20
Travaux d'isolation
59500 DOUAI
Autres travaux d'installation n.c.a.
49124 SAINT BARTHELEMY D'ANJOU
Travaux de maçonnerie générale et gros oeuvre de bâtiment
57350 STIRING WENDEL
Promotion immobilière de logements
20290 BORGO
Travaux d'installation d'équipements thermiques et de climatisation
02430 GAUCHY
Travaux de maçonnerie générale et gros oeuvre de bâtiment
94440 VILLECRESNES
Travaux de démolition
31150 BRUGUIERES
Travaux d'installation électrique dans tous locaux
94100 SAINT MAUR DES FOSSES
Autres travaux spécialisés de construction
66000 PERPIGNAN
Construction d'autres bâtiments
73100 AIX LES BAINS
Travaux d'installation d'équipements thermiques et de climatisation
92800 PUTEAUX
Construction d'autres bâtiments
93300 AUBERVILLIERS
Construction d'autres ouvrages de génie civil n.c.a.
49100 ANGERS
Travaux de maçonnerie générale et gros oeuvre de bâtiment
67210 OBERNAI
Tous droits réservés - Manageo | CGV | Mentions légales | Politique de gestion des données | Cookies | Plan du site