LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Activités chirurgicales

ACTIVITÉS CHIRURGICALES(8622B)

chirurgien, hopital

De la trépanation, pratiquée dès la Préhistoire puis décrite par Hippocrate, aux spectaculaires interventions modernes de transplantation, la chirurgie est une discipline qui n’a cessé d’évoluer au rythme de considérables progrès scientifiques et techniques.

Brefs éléments historiques de la chirurgie

Selon son étymologie grecque, la chirurgie est la pratique du soin par l’usage des mains.

Au Moyen-Âge, en raison de leur appartenance à l’Eglise, les médecins n’étaient pas autorisés à pratiquer la chirurgie car « Ecclesia abhorret a sanguine » (L'Église abhorre le sang). De plus, être rétribué pour un travail manuel leur était également interdit. C’est donc aux barbiers que revenaient les activités chirurgicales, après la pose d’un diagnostic par un médecin.

Contre l’avis de la Faculté de Médecine, la chaire universitaire de chirurgie est créée en 1671 mais il faudra attendre la Révolution pour que la médecine, la chirurgie et l’obstétrique soient englobés dans un enseignement unique.

L’apparition de l’anesthésie et de l’asepsie au XIXème siècle vont révolutionner les pratiques chirurgicales. Dès le début du XXIème siècle, de grands progrès vont être réalisés dans les domaines de la chirurgie du tube digestif, du thorax, de la paroi de l’abdomen et de la gynécologie.

Les premières greffes d’organes ont lieu dans les années 50 et le Professeur Christian Cabrol réalisera en 1982 la première transplantation cardio-pulmonaire.  

Organisation du secteur

Il existe actuellement en France 5 442 entités économiques pratiquant des activités chirurgicales. Ces professionnels effectuent aussi bien des consultations que des soins (opérations chirurgicales). Ils peuvent être généralistes ou spécialistes : neurochirurgien, chirurgien infantile, chirurgien thoracique, chirurgien vasculaire. Le chirurgien général va intervenir en cas de maladies, d’affections ou d’anomalies de l’appareil digestif, des seins, de l’abdomen, de la peau (et des tissus mous), de certaines glandes endocrines, des poumons, du système vasculaire, de la lèvre, de la cavité buccale ou des glandes salivaires. Il prend aussi en charge les patients souffrant de fractures simples des membres.

Lorsqu’ils exercent en secteur libre, plus de 70% des praticiens appliquent des dépassements d’honoraires. Dans le secteur public, les tarifs pratiqués sont ceux fixés par l’Assurance Maladie. Un chirurgien salarié du public peut également avoir une activité libérale (en consultation privée) au sein de son service ou dans une clinique privée. En fonction de leur lieu d’exercice, de leur statut et des dépassements d’honoraires auxquels il a droit, un chirurgien gagne en moyenne entre 5 800 et 11 500 euros par mois (hors primes et indemnités).

Ce secteur d’activité professionnelle, particulièrement exigeant en termes de responsabilité, fait partie de ceux qui génèrent les primes d’assurances les plus importantes (en moyenne 12 000 euros par an).

Le développement de la chirurgie ambulatoire

Par sa capacité à optimiser et rendre plus efficaces l’organisation et les ressources des plateaux techniques de chirurgie, mais aussi dans une idée de réduction des coûts pour l’Assurance Maladie et les établissements de santé, la chirurgie ambulatoire est un axe que souhaitent développer les professionnels de l’univers médical. Selon eux, ce schéma organisationnel apparait comme un véritable levier pour l’évolution de l’offre de soins en chirurgie, qu’elle soit générale ou spécialisée. De plus, les chirurgiens sont unanimes : ce modèle d’hospitalisation de moins de 12 heures, sans hébergement de nuit, offre de véritables bénéfices thérapeutiques pour les patients.

Pourtant, si la chirurgie ambulatoire progresse dans l’hôpital public (sans pour autant atteindre les niveaux constatés dans d’autres pays européens), son développement reste modéré dans les établissements de santé privés. Afin de dynamiser ce segment des activités chirurgicales, les autorités de santé poursuivent (depuis 2005) une politique tarifaire incitative. Des dispositifs successifs ont ainsi mené vers une valorisation de la prise en charge en ambulatoire par rapport aux prises en charge en hospitalisation complète.  

LISTE ALPHABETIQUE DES ENTREPRISES DU SECTEUR ACTIVITÉS CHIRURGICALES

Découvrez les 5455 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 2

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Activités chirurgicales pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo