> > > Comment lire un bilan comptable ?
Finance

Comment lire un bilan comptable ?

Publié le 08.11.2022
Mis à jour le 08.11.2022
Partager :
Comment lire un bilan comptable ?

Le bilan comptable est un document administratif qui indique la situation patrimoniale et financière d’une entreprise à un moment donné. Pour bien de personnes, la lecture du bilan comptable est complexe. Que faut-il savoir de ce document ? Quelle est son utilité ? Comment le lire ?

Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?

Également appelé état de synthèse, le bilan comptable est un document financier qui présente la solvabilité d'une entreprise sur le court et le moyen terme. Il permet de visualiser à un moment précis la situation patrimoniale de l'entreprise.

Lors de l'établissement du compte de résultat, ce document permet de déterminer ce que l'entreprise possède et ce qu'elle doit. Sous la forme d'un tableau structuré, il présente d'un côté, l'actif de l'entreprise et de l'autre, le passif. Il est souvent qualifié de « photographie du patrimoine de l'entreprise. »

La tenue de ce document est une obligation légale qui s'impose à presque toutes les sociétés (SAS, EI, SARL, EURL, ...). Il doit être établi au moins 1 fois par an en fin d'exercice.

Comment se présente-t-il ?

Le bilan comptable se présente sous la forme d'un tableau qui présente deux parties distinctes, à savoir les actifs (dans la colonne de gauche) et les passifs (dans la colonne de droite).

Les actifs

Appelé les « emplois » dans le lexique financier, les éléments actifs concernent les investissements réalisés par l'entreprise et les créances qu'elle a envers les tiers. Il s'agit des biens et des droits qu'elle possède.

Ces éléments appartiennent au patrimoine de l'entreprise et ont pour but de générer des ressources futures.

Ils rassemblent entre autres : les immobilisations financières (cautions, titres financiers...), les créances clients, fiscales et sociales, les immobilisations corporelles (outillage, terrains, terrains, immeubles, machines...), le stock (fournitures, matières premières...), les biens immatériels (clientèle, droit de location, marques déposées, licences ...), la trésorerie (comptes bancaires, valeurs mobilières de placement...).

Dans le tableau, l'actif est classé en trois colonnes, notamment l'actif immobilisé (les biens destinés à servir durablement), suivi de l'actif circulant (les biens ayant une valeur temporaire) et les Comptes de régularisation. Les éléments sont classés du « moins liquide au plus liquide ».

Le passif

Également appelé "ressources", le passif concernent les dettes de l'entreprise, ce qu'elle doit à l'ensemble de ses créanciers (associés, partenaires, créanciers). Il inclut : les capitaux propres (capital social, réserves, compte de l'exploitant, résultat financier...), les dettes financières et celles des fournisseurs.

Quelle est l'importance de ce document comptable ?

Il occupe une place essentielle dans la vie de l'entreprise. C'est grâce à ce document comptable qu'il est possible d'évaluer la situation patrimoniale sur une période donnée.

Il assure une analyse précise de la valeur globale de l'entreprise. C'est un outil stratégique qui permet aux dirigeants d'obtenir rapidement des informations essentielles sur le pilotage et la gestion de l'entreprise.

Pour les investisseurs, ce document leur permet d'apprécier la rentabilité et la sécurité de leur investissement. Il renseigne les actionnaires et les associés sur la santé financière de l'entreprise. Il permet de justifier de sa solvabilité dans le cadre de l'octroi d'un prêt.

La tenue de ce document comptable est une obligation fiscale qui s'impose aux dirigeants. Mais au-delà de cette obligation, ce document financier va leur permettre de pouvoir analyser les pertes subies et les augmentations obtenues sur différentes périodes afin de mieux optimiser leur équilibre financier.

Comment le lire et l'analyser ?

La lecture du bilan comptable consiste en la compréhension et l'analyse de ses différents composants, à savoir de l'actif et du passif. Elle se fait de gauche à droite et de haut en bas.

Les termes « n » et « n-1 » désignent les périodes. Tandis que l'un correspond à la période étudiée, l'autre désigne l'exercice précédent. Ces deux mentions permettent de visualiser l'évolution de l'entreprise dans le temps.

Comme indiqué plus haut, dans la rubrique actif, les éléments sont classés du plus stable au plus liquide. La liquidité désignant le temps qu'il faut pour le convertir en argent liquide. Ainsi, vous trouverez les immobilisations en haut de bilan et les valeurs disponibles en bas de bilan.

Quant au passif, les dettes sont classées de la « moins urgente à la plus urgente ». L'examen du passif vous donne une idée sur les investisseurs de l'entreprise et de son niveau de dépendance des investisseurs ou des actionnaires. Ceux qui investissent le plus détiennent le sort de l'entreprise entre leurs mains.

Par ailleurs, l'actif et le passif doivent toujours être équilibré. En d'autres termes, ce que l'entreprise possède doit égaler ce qu'elle doit. On parle d'équilibre financier. Toutefois, cela ne signifie pas que l'entreprise ne fait pas de bénéfices.

L'analyse du document permettra de mettre en exergue des indicateurs financiers, notamment le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement.

Le fonds de roulement permet de mesurer les ressources que l'entreprise détient et qui seront utilisés pour financer son activité. Pour l'obtenir, il faut faire la différence entre les ressources permanentes (capitaux propres + dettes financières) et les actifs immobilisés.

Si le résultat est positif, cela signifie que l?entreprise a un déficit de financement. Si en revanche, il est négatif, cela indique un surplus de ressources.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) indique le décalage de temps entre les encaissements et les décaissements. Il se calcule comme suit : « BFR= actif circulant (stocks + créances clients) - passif circulant (dettes fournisseurs + dettes fiscales = dettes sociales + autres dettes non financières) ».

S'il est négatif, cela indique que l'activité n'a pas besoin de financement. Mais, s'il est positif, cela implique que l'entreprise a besoin d'être financée.

 
UN SERVICE ÉDITÉ PAR  Manageo - bilans des entreprises
Tous droits réservés - Manageo | CGV | Mentions légales | Politique de gestion des données | Cookies | Plan du site