LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Édition de livres

Édition de livres (5811Z)

librairie, valeur ajouté, édition de livres, e-commerce, marché de l'édition numérique

Les éditeurs de livres, une activité au cœur de la production de contenus culturels en France

Secteur central de la filière livre, l’édition est une activité en lien étroit avec d’autres branches professionnelles (comme l’imprimerie ou la librairie), aussi bien en matière de volume que de créations d’emplois. Son modèle économique reste convaincant, comme en témoignent non seulement ses résultats récents mais aussi sa capacité à intégrer les enjeux du numérique dans son évolution. 

 

Un acteur central de la filière livre

L’industrie du livre occupe le premier rang de la production de contenus culturels en France (devant le secteur des jeux vidéo). Cet univers se décline en 4 principales branches : l’édition, la librairie, l’imprimerie et la reliure. Noyau central de cette industrie, l’édition de livres est au cœur de la filière livre. Selon la classification définie par l’INSEE, cette activité porte précisément sur l’édition de livres, de manuels scolaires, de prospectus, de brochures (et publications similaires) ainsi que des dictionnaires et des encyclopédies (même sur CD-ROM). L’édition de cartes, de plans, d’atlas et de livres audio s’intègre également dans cette catégorie professionnelle.

L’édition a pour spécificité de créer une véritable valeur ajoutée dans le domaine auquel elle appartient. En effet, selon le SNE (Syndicat National de l’Edition), chaque euro dans l’édition permet de créer 2,67 euros dans les autres branches de la filière. Un emploi dans l’édition génère 4 autres emplois dans le monde du livre (bibliothécaire, libraire, diffuseur, distributeur, imprimeur etc.).

Parmi les maisons d’édition les plus importantes de France, on retrouve Hachette Livre, France Loisirs, les Editions Gallimard ou encore Actes Sud.

L’édition de livres en chiffres

Dans ce secteur, le chiffre d’affaires se calcule en prenant en compte le produit de la vente de livre et celui de la cession de droits. En 2015, selon le SNE, ce résultat s’est élevé à 2,667 milliards d’euros, en augmentation de 0,7 % par rapport à 2014. Après plusieurs années consécutives de baisse, le nombre de livres vendus est remonté pour atteindre 436 millions d’exemplaires.
Les 3 principales catégories éditoriales qui sont les plus dynamiques du marché (aussi bien en termes de valeur que de volume) sont la littérature (qui représente un quart des ventes de livres), la jeunesse et les livres pratiques. Les revenus générés par la vente de livre se répartissent de la manière suivante : 79,8% pour les livres en grand format, 13,7% pour les livres au format poche et 6,5 % pour les livres numériques. On peut noter que l’édition de livres de poche a connu une hausse en 2015. Sur ce segment, le revenu net des éditeurs a ainsi augmenté de 1,6%, passant de 342 millions d’euros en 2014 à 348 millions d’euros en 2015.

Dans l’édition, il est difficile de chiffrer des prévisions fiables pour les ventes futures car l’horizon de cette activité reste tributaire d’une certaine incertitude. En effet, le métier d’éditeur est un métier de risques, le succès ou l’échec d’un ouvrage n’étant pas prévisible. Ainsi en littérature (et aussi en bande-dessinée), 20 à 40% seulement des parutions sont rentables. Pour gérer ce risque, les éditeurs déploient plusieurs stratégies allant de la diversification de leur catalogue au développement du livre de poche, en passant par les produits dérivés et l’achat et la vente des droits à l’international.

L’édition de livres face à la révolution numérique

Au début des années 2000, l’apparition de l’e-commerce et des livres en version numérique a largement nourri les craintes des éditeurs de livres français. Cependant les professionnels du secteur ont désormais suffisamment de recul pour pouvoir relativiser le chamboulement annoncé par ces révolutions technologiques.

Si les géants du net comme Amazon ont effectivement changé les habitudes de nombreux consommateurs, les éditeurs constatent en revanche que la part du e-book est peu importante. En effet, alors que les ventes de tablettes ont explosé, le marché du livre numérique reste réduit. Toutes catégories éditoriales confondues, le marché de l’édition numérique a représenté, en 2015, seulement 6,5% du chiffre d’affaires des ventes de livres des éditeurs. Il affiche une progression de 1,5% par rapport à l’année précédente. Cette hausse s’explique notamment par les bons résultats de l’édition professionnelle, spécialement de l’édition juridique. Concernant les ventes grand public de l’édition de livres numériques, la littérature est en tête des ventes avec 20% des parts de marché (source SNE).

 

 

Liste alphabétique des entreprises du secteur Édition de livres

Découvrez les 6514 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 1 2 3 4 5 7 8 9

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Édition de livres pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo