LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Construction aéronautique et spatiale

Construction aéronautique et spatiale (3030Z)

Un Airbus A320, fleuron de l'industrie aéronautique européenne

La construction aéronautique et spatiale, un secteur de premier plan aux multiples applications

La filière aéronautique et spatiale est une industrie à double vocation, à la fois civile et militaire. Cette spécificité crée une économie unique, exigeante, aux multiples applications. La France, avec ses grands groupes aéronautiques et spatiaux, s’impose comme un acteur de poids dans cet univers de pointe, alliant hautes compétences humaines et performances technologiques innovantes. 

L’industrie aéronautique et spatiale, une activité de pointe

L’industrie de la construction aéronautique et spatiale est un secteur d’activité qui comprend la conception, la fabrication ainsi que la commercialisation d’aéronefs à vocation civile ou militaire. Parmi les produits issus de cette économie de pointe, on retrouve des avions, des moteurs de fusée, des drones ou encore des missiles. Mais ce domaine d’activité englobe également la fabrication de multiples catégories de sous-ensembles telles que des systèmes électroniques de vol, des équipements de propulsion ainsi que des gouvernes.

Au niveau mondial, un nombre restreint de pays dispose de ressources suffisantes pour exercer cette activité qui nécessite des budgets conséquents, des technologies de pointe et une constante innovation. Parmi les acteurs de poids dans le domaine de construction aéronautique, on peut citer les Etats-Unis (Boeing, Textron), la Chine, le Canada (Bombardier), la Grande-Bretagne, la Suède (Saab Aerospace) ou encore Israël et le Japon. L’activité spatiale est menée par une liste encore plus réduite qui compte l’Europe, la Russie, la Chine, le Japon et la Chine. La France joue, quant à elle, un rôle prépondérant dans ces deux industries.

Les spécificités de l’industrie aérospatiale

Si l’aéronautique et le spatial trouvent des débouchés commerciaux naturels dans le civil, ces secteurs stratégiques restent néanmoins intimement liés à l’activité militaire des nations. Le dynamisme de ce marché, fortement politisé, reste donc dépendant des budgets alloués par les gouvernements à leur armée de l’air. Cette industrie de pointe a également pour spécificité  d’employer un personnel hautement qualifié, aussi bien pour sa production (souvent en petite série et peu automatisée) que pour sa partie recherche et développement. Les compétences, rares et coûteuses, nécessaires à l’industrie spatiale et aéronautique entraînent d’ailleurs des difficultés de recrutement pour de nombreuses entreprises évoluant dans ce domaine d’activité. Les constructeurs aéronautiques et spatiaux peinent ainsi parfois à recruter des ingénieurs calcul, des chaudronniers, des tourneurs-fraiseurs ou encore des rectifieurs.

Si le savoir-faire et les techniques déployés pour la construction d’avions, de moteurs, de missiles ou d’hélicoptères trouvent généralement leur source dans des besoins militaires, l’industrie aérospatiale a des retentissements dans d’autres secteurs économiques. Ainsi, des produits tels que les GPS, les textiles isothermes ou les aliments lyophilisés, initialement conçus pour répondre à des besoins spécifiques des armées de l’air, se diffusent ensuite dans un marché plus global, destiné à une consommation grand public.

La France, un acteur incontournable pour la filière aéronautique et spatiale

Leader européen, la France tient une place majeure dans le secteur de la construction aéronautique et spatiale. Cette industrie hexagonale (qui comprend également un volet d’électronique de défense) est riche d’un large éventail de produits. Les constructeurs aéronautiques français proposent ainsi une gamme complète, à destination civile mais aussi militaire. Avions, hélicoptères, moteurs, missiles, satellites, systèmes de sécurité, de défense et de navigation ou encore lanceurs spatiaux : les entreprises aéronautiques et spatiales françaises sont profondément ancrées sur ce secteur de pointe. Les principaux constructeurs français d’aéronefs sont Eurocopter, Dassault, Airbus et ATR. Pour les moteurs, les groupe Safran et Latécoère (aérostructures) sont incontournables. Sagem, Thales et Zodiac (fabricant de toboggans de secours et de sièges) sont quant à eux les équipementiers les plus importants en France.

Les deux pôles géographiques pour l’activité aérospatiale française sont la région Midi-Pyrénées Aquitaine (avec Toulouse) et la région Ile-de-France. Cette dernière concentre non seulement les sièges sociaux des grands groupes aéronautiques et des centres de recherche mais aussi une densité importante de PME et de PMI spécialisées dans la filière aérospatiale.

Liste alphabétique des entreprises du secteur Construction aéronautique et spatiale

Découvrez les 324 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P R S T U V X Y Z 6

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Construction aéronautique et spatiale pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo