LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Fabrication d'articles textiles, sauf habillement

Fabrication d'articles textiles, sauf habillement (1392Z)

Oreillers et linge de lit

L’industrie textile hors habillement, les atouts français d’un secteur fortement mondialisé

Ce secteur d’activité se caractérise par la grande diversité de ses produits. Du linge de maison en passant par les coussins, les bâches et les housses, la fabrication de ces articles textiles prend de multiples formes. Particulièrement impliquées dans un processus de mondialisation et de délocalisations, les entreprises françaises évoluant dans ce domaine disposent néanmoins de réels atouts pour asseoir leur position.

Un secteur économique fabriquant une large gamme de produits

En France, il existe plus de 3 500 entreprises ayant pour cœur d’activité la fabrication d’articles textiles, sauf habillement. Les produits fabriqués par ces entités économiques sont variés et répondent à de multiples besoins. On retrouve ainsi dans ce secteur des sociétés spécialisées dans la fabrication de couvertures et de plaids, de linge de maison (comme le linge de lit, de toilette, de cuisine, les édredons, les couettes …), de textiles d’ameublement, de sacs de couchage ou encore de housses pour machines et mobiliers ou pour voiture. La fabrication de stores, de drapeaux, de serpillères et de tapisseries tissées à la main entrent également dans cette catégorie d’activité économique. Mais cette filière comprend aussi la fabrication de produits plus techniques tels que les toiles de parachute, les voiles de bateau, les gilets de sauvetage, la partie textile des couvertures chauffantes et le matériel de campement.

Parmi les géants français du secteur, on retrouve les groupes Linvosges, Dodo ainsi que le leader mondial des fabricants de sacs de couchage d’extrême, la société Lestra.

La fabrication textile, une activité fortement touchée par les délocalisations

A l’instar de l’habillement, le secteur de la fabrication d’articles textiles est un domaine d’activité particulièrement impacté par la délocalisation. C’est d’ailleurs l’un des pans de l’industrie française les plus fortement touchés par ce phénomène. Ces deux filières (qui ont réalisé un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros en 2014) ont ainsi, dès les années 70 pour l’habillement et 20 ans plus tard pour le textile, utilisé pleinement les possibilités offertes par une division internationale du travail. Concrètement, cela s’est traduit par une réorganisation au niveau mondial de la production. La fabrication d’un tissu est un secteur qui nécessite différentes étapes. Il s’agit donc d’une activité qui se prête parfaitement à la sous-traitance de certaines parties du process industriel.

Les coûts de main d’œuvre ultra compétitifs de la Tunisie, de la Chine, de l’Inde ou encore de la Turquie, pays qui ont, de plus, effectué d’importants investissements en matière d’équipements ces dernières années, ont été un paramètre fondamental pour le développement de ce phénomène. De nouveaux acteurs sont également intervenus sur le marché. Ainsi la Roumanie et la Bulgarie affichent, en Europe, les coûts salariaux les moins importants.

Les atouts français pour relever les défis de la mondialisation

Malgré les défis créés par la mondialisation du secteur de la fabrication d’articles textiles, la France dispose d’atouts de taille qui lui permettent de conserver une place prépondérante dans cette industrie. Les entreprises hexagonales misent ainsi de plus en plus sur une montée en gamme de leurs produits, la valorisation du « made in France » ainsi que sur un recentrage de l’activité sur des compétences plus pointues.

Le créneau des textiles techniques s’impose comme un réel atout pour le secteur français des articles textiles sauf habillement. Selon l’Institut Français du Textile et de l’Habillement, cette catégorie d’articles se définit par des « exigences techniques et qualitatives élevées en matière de résistance mécanique, thermique et durabilité leur permettant de s’adapter à une fonction technique et à son environnement ». Cette spécialisation offre de multiples débouchés pour l’industrie textile, que ce soit dans l’univers du bâtiment, du génie civil, du sport, de la santé ou encore de la protection des personnes. C’est en Région Rhône Alpes que l’on retrouve la production la plus importante d’Europe de textiles à usage technique

Liste alphabétique des entreprises du secteur Fabrication d'articles textiles, sauf habillement

Découvrez les 3618 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 1 2 4 8 9

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Fabrication d'articles textiles, sauf habillement pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo