LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Soins de beauté

SOINS DE BEAUTÉ(9602B)

esthétique, conseils en beauté, maquillage, esthéticienne, cosmétiques

Soins de beauté, une économie en pleine mutation

Secteur professionnel regroupant des prestations centrées autour de l’esthétique, les soins de beauté concernent aussi bien le corps que le visage. Les entreprises de la branche évoluent dans un marché particulièrement concurrentiel, dans lequel les marques low-cost gagnent progressivement du terrain. 

Panorama du secteur

En France, 48 571 entités économiques exercent une activité de soin de beauté. Cette catégorie professionnelle englobe les conseils en beauté et les soins du visage et de la peau, comme les massages faciaux à vocation esthétique, les traitements antirides ou encore le maquillage. La manucure et les soins des pieds (à vocation esthétique) ainsi que l’épilation font également partie du champ d’expertise de ce secteur. Les 5 entreprises les plus importantes en termes de chiffre d’affaires sont Lazeo, JCDA, Laboratoires Cinq Mondes, Depil Tech et SA Parfums Marilyne Beauté.

Les instituts de beauté indépendants qui ne sont pas rattachés à un réseau sont majoritaires sur un marché dont 80% des structures n’emploient pas de salarié.  Les grands réseaux sous enseigne constituent un tiers des entreprises de la branche. Ces groupes se sont d’ailleurs particulièrement développés ces dernières années, au profit de marques low-cost comme Body Minute ou Esthetic Center, qui connaissent un succès croissant auprès des consommateurs grâce à des offres tarifaires très attractives et aux gammes de soins « express » sans rendez-vous. L’activité des soins de beauté peut être portée par des généralistes proposant un large éventail de soins à la personne ou par des professionnels spécialisés qui se sont positionnés sur un segment spécifique tels que le bar à ongles ou le bar à sourcils.

Un marché très concurrentiel

Le marché des soins de beauté a représenté en 2014 un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros (source : Chambre des Métiers et de l’Artisanat). Ce résultat affiche une légère baisse par rapport à l’année précédente (-0,9%). Les observateurs restent néanmoins optimistes quant aux prévisions concernant ce secteur qui possède un fort potentiel de développement. En effet, seulement 10% des femmes et 2% des hommes fréquentent un institut de beauté.

Particulièrement concurrentiel, l’univers des soins de beauté juxtapose l’activité des instituts de beauté traditionnels mais aussi celle de professions connexes (salons de coiffure, parfumeries…), qui proposent de plus en plus fréquemment des services de soins. D’autre part, un tiers du chiffre d’affaires des instituts provient de la vente de produits de beauté et, sur ce segment, les grandes surfaces alimentaires, les pharmacies et les parapharmacies gagnent une part grandissante (50% des ventes actuellement). Enfin, concurrence inédite : les marques d’électroménager proposent désormais au grand public des technologies permettant de réaliser soi-même, à domicile, certains soins (comme des appareils pour l'épilation laser ou les baignoires balnéo par exemple). Dans ce contexte, les grands réseaux ayant suffisamment de fonds pour diversifier leur activité et faire face aux investissements nécessaires apparaissent mieux positionnés que les professionnels indépendants.

La profession d’esthéticienne

Métier central pour l’économie des soins de beauté, l’esthéticienne est une professionnelle délivrant plusieurs types de prestations. Elle peut ainsi effectuer des soins tels que le nettoyage de la peau, le modelage ou encore la pose de masque. Son expertise peut également porter sur le conseil en maquillage, l’épilation du corps et du visage et la manucure. Cette profession comporte aussi un volet commercial puisque l’esthéticienne conseille ses clients sur des produits cosmétiques adaptés à leurs besoins. Cette spécialiste de la beauté peut exercer son activité dans de multiples espaces comme un institut de beauté, une parfumerie, une parapharmacie, un salon de coiffure ou un centre de remise en forme (en thalassothérapie par exemple). De plus, les esthéticiennes sont nombreuses à travailler à domicile.

Afin d’accéder à ce métier, il existe plusieurs types de formations. Parmi elles, on retrouve le CAP esthétique - cosmétique - parfumerie, le Brevet Professionnel, le Baccalauréat professionnel ou encore le BTS Métiers de l’esthétique – cosmétique – parfumerie, options management, formation-marques ou cosmétologie

LISTE ALPHABETIQUE DES ENTREPRISES DU SECTEUR SOINS DE BEAUTÉ

Découvrez les 49209 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 6 8 9

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Soins de beauté pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo