LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Activités des organisations patronales et consulaires

ACTIVITÉS DES ORGANISATIONS PATRONALES ET CONSULAIRES(9411Z)

entreprises, dirigeants, organisations patronales

Segment professionnel regroupant des entités privées et des organismes publics, les activités des organisations patronales et consulaires ont pour dénominateur commun de constituer un service de soutien aux entreprises.  

Périmètres de cette activité professionnelle

Les activités des organisations patronales et consulaires représentent un secteur professionnel dont les membres ont pour intérêt essentiel le développement et la prospérité des entreprises relevant d’un certain domaine ou profession, ou la croissance économique et la vie d’une région géographique ou d’une subdivision politique déterminée, indépendamment du type d’activité.

Tel qu’il a été défini par l’INSEE, cet univers rassemble également les activités des fédérations d’associations de ce type, les chambres de commerce ainsi que les corporations (et autres organisations similaires). Enfin, on y retrouve aussi la diffusion d’informations, la représentation auprès des organismes publics, les relations publiques et les négociations collectives des organisations patronales et consulaires.

Ce segment économique, à ne pas confondre avec les syndicats de salariés, concerne 7 207 entités en France dont les 5 plus dynamiques (en termes de chiffres d’affaires, pour celles qui le communiquent) sont le Groupement des éleveurs du Haut-Poitou, Elenbi (Electronic Business Group), Perspectives, Manifestations, études et développement des industries françaises de l’ameublement et la Fédération BTP de la Loire.

Les organisations patronales

Structurées comme des syndicats de chefs d’entreprises, les organisations patronales françaises ont pour mission de défendre les intérêts de leurs membres face au législateur mais aussi d’apporter un conseil individualisé (l’histoire détaillée des mouvements patronaux français est à retrouver dans l’étude « Organisations Patronales en France et en Europe » du Ministère de l’Economie).

Les raisons d’adhésion à ce type de groupements sont multiples. Pour certains patrons, il s’agit de rompre l’isolement du chef d’entreprise. Pour d’autres, il s’agit d’un moyen de se tenir au courant des évolutions dans sa branche d’activités, de bénéficier d’une assistance juridique ou administrative, ou encore de se constituer un réseau. En fonction des organisations, les conditions et les tarifs d’adhésion sont variables, allant d’une participation gratuite à un pourcentage défini du chiffre d’affaires de l’entreprise concernée.

Le MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) et la CGPME (Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises) réunissent à eux seuls 1,3 millions d’adhérents. D’autres regroupements tels que l’UPA (Union Professionnelle Artisanale), la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) et l’UNAPL (Union Nationale des Professions Libérales) sont également des acteurs incontournables du débat public.

Les organisations consulaires

Autre segment de ce secteur professionnel spécialisé dans le soutien aux entreprises, les organisations consulaires sont des établissements publics d’Etat.

Ces organismes tirent leur nom de leur toute première chambre, créée en 1599 à Marseille, dans laquelle siégeaient quatre consuls et dont la mission était de porter les intérêts du commerce local. Aujourd’hui encore, l’objectif principal de ces entités est de représenter les différents acteurs privés d’une branche professionnelle par différents moyens (formation, développement du territoire…). Ces organisations concernent les domaines de l’agriculture, de l’artisanat, du commerce et de l’industrie, dont elles représentent les intérêts économiques au niveau local, régional ou national. Elles constituent un large réseau de chambres de métiers et de l’artisanat dont la tutelle financière et administrative revient aux préfets.

Contrairement aux organisations professionnelles dont l’adhésion est volontaire, les chambres consulaires assurent une représentation institutionnalisée obligatoire. A l’image des ordres professionnels, l’affiliation à l’organisme représentatif de sa branche est ainsi impérative pour exercer son activité. 

LISTE ALPHABETIQUE DES ENTREPRISES DU SECTEUR ACTIVITÉS DES ORGANISATIONS PATRONALES ET CONSULAIRES

Découvrez les 7283 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W 1 5

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Activités des organisations patronales et consulaires pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo