> > Programmation informatique

PROGRAMMATION INFORMATIQUE(6201Z)

Un développeur de programmes informatiques

La programmation informatique, une activité au cœur du système numérique

Au cœur de l’économie numérique, le secteur de la programmation informatique décline un large champ de compétences dont les applications peuvent être utilisées dans de nombreux domaines, allant du e-commerce à l’industrie en passant par les assurances et les banques.
Développeur, chef de projet, codeur, testeur : de multiples postes répondent aux problématiques de cet univers exigeant, qui nécessite de s’adapter aux besoins des clients mais aussi aux évolutions technologiques. Après avoir surmonté les difficultés rencontrées lors de la crise de 2009, les services informatiques, l’édition logicielle et le conseil en technologie numérique affichent depuis une belle santé.

La programmation informatique, un champ d’action spécifique

La programmation informatique est nécessaire à la création mais aussi à l’implantation de logiciels (systèmes et réseaux), d’applications, de bases de données et de pages web pour un site internet. Concrètement, le programmeur informatique a pour mission de créer des instructions « compréhensibles » par un ordinateur par le biais d’un langage de programmation, comme par exemple PHP, C++ ou Javascript (mais il en existe beaucoup d’autres).
Ce secteur d’activité dynamique comprend ainsi des volets de structure, de contenu et d’écriture. La programmation informatique est synthétisée dans un fichier source contenant un code source, soit des lignes de programmes. L’ensemble des activités qui composent la programmation informatique (menées par un développeur, un chef de projet, un codeur, un testeur…) permettent donc une communication entre l’homme et la machine par le biais d’instructions spécifiques.

Début 2020, on dénombre 55 600 sièges sociaux en France dans le secteur du développement et de la programmation informatique. En élargissant aux autres métiers en lien direct avec le conseil, on arrive à plus de 120 000 sociétés, auxquelles s’ajoutent 8 700 établissements secondaires.

Un métier au cœur du programme informatique : le développeur

L’activité de programmation informatique est principalement menée par un professionnel de l’économie numérique, le développeur. Cet expert aux multiples compétences et qui travaille sous la direction d’un chef de projet, intervient à différents niveaux. Dès la phase de conception d’un projet, le développeur fait un travail d’analyse et synthétise ses résultats dans un cahier des charges.
Dans un deuxième temps, il prend en charge la programmation du projet (en partie ou en intégralité).
Viennent ensuite les périodes de tests (pouvant être gérées par un testeur) qui permettent de s’assurer du bon fonctionnement de l’application ou, le cas échant, de corriger les dysfonctionnements.

Un développeur exerce généralement sa fonction chez un éditeur de logiciels, dans une entreprise de services en ingénierie informatique (SSII), et plus rarement, au sein d’une agence de développement web, ou bien encore en freelance. Son champ d’action peut s’appliquer dans de multiples domaines d’activité : commerce, assurances, banque, transports, télécommunications, grande distribution, industrie...

Des métiers en tension et en mutation

Les développeurs ont généralement fait des études spécialisées allant principalement du bac+2 au bac +5.
Il existe aussi une offre de formations continues permettant des reconversions ou des mises à niveau. Les cycles en alternance sont légion, portés par une pénurie de développeurs. Notons aussi l’existence de nombreuses initiatives pour amener des profils divers aux métiers en lien avec le code informatique, que ce soit pour pousser les filles à s’intéresser au développement informatique ou permettre à des personnes en rupture scolaire de trouver une nouvelle voie.

Sachant que les meilleurs profils ont tendance à se former en IA, en sécurité informatique, ou encore en science de la donnée, trouver un bon développeur avec quelques années d’expérience reste difficile pour les entreprises.
D’autant que les français sont facilement tentés de faire carrière à l’étranger, attirés par des salaires parfois plus que motivants. La Silicon Valley est très représentative de ce phénomène, mais la Suisse, le Benelux ou le Royaume-Uni sont également prisés par les diplômés français.

Avec l’arrivée incessante de nouveaux outils tels que les ateliers de génie logiciel ou les langages orientés objet, la part de la programmation informatique tend à se réduire dans l’exercice du métier au profit de l’analyse. Comprendre un langage de programmation est en soit à la porter de beaucoup. Trouver la façon la plus efficiente et pérenne de coder une fonction demande déjà nettement plus de réflexion et d’expérience.

La généralisation de gestion de projet en mode AGILE a quelque-peu modifié la façon de penser et de vendre des applications informatiques. Il n’est pas rare de voir un projet réparti entre des ressources internes, des travailleurs indépendants, du personnel offshore et une agence par exemple. Ajoutons à cela la montée en puissance du télétravail et on comprend bien que si la base du métier reste de produire des lignes de code, le cadre dans lequel il s’exerce a beaucoup changé.

L’économie numérique toujours en croissance

Le secteur de la programmation informatique s’inscrit au cœur d’un domaine d’activité plus large, celui de l’économie numérique. Selon le Syntec Numérique et IDC (via ZDNet.fr), en 2018, le conseil en technologies numériques,  l’édition de logiciels et les services informatiques ont représenté en France un marché d’un montant de 56,3 milliards d’euros.

L’activité d’édition logicielle se place autour de 21% du total, de façon assez stable depuis 2012. Notons que les solutions en mode SaaS sont en nette croissance chaque année depuis 2010, passant ainsi de 350 millions d’euros à 2 800 millions d’euros en 2018.

Si cette économie a lourdement été impactée par la crise de 2009, une reprise franche s’est opérée en France de façon pérenne depuis 2015. Cette croissance du marché du logiciel et des services informatiques est toutefois moins marquée que de d’autres pays européens comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

LISTE ALPHABETIQUE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PROGRAMMATION INFORMATIQUE

Découvrez les 58483 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Programmation informatique pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Tous droits réservés - Manageo | CGV | Mentions légales | Politique de gestion des données | Cookies | Plan du site