LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés

COMMERCE DE DÉTAIL ALIMENTAIRE SUR ÉVENTAIRES ET MARCHÉS(4781Z)

concurrence de la grande distribution, consommateur, alimentation, produits frais

Commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés, une source d’attractivité pour les communes

Activité répartie sur l’ensemble du territoire français, le commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés porte sur de nombreuses catégories de produits. Malgré la concurrence de la grande distribution et du commerce en ligne, les marchés et les halles restent associés aux notions de qualité et de proximité pour les consommateurs

Réglementation

En France, 36 982 entités économiques évoluent dans le secteur du commerce de détail alimentaire sur éventaires (c’est-à-dire des plateaux sur lesquels la marchandise à vendre est étalée) et marchés. Les 5 structures les plus importantes sont les entreprises Paon, SARL Nicolas Roy, Kirn Distribution, Euro Discount Frais et La Fraiserie SAS. Les entreprises de la branche vendent en majorité des fruits, des légumes, de l’épicerie, des produits laitiers, du poisson, de la viande, de la charcuterie, des produits artisanaux en boulangerie et pâtisserie, de la confiserie, du chocolat et des biscuits.

Pour exercer cette activité, il est nécessaire de demander une carte professionnelle délivrée par la Chambre des Métiers ou par le Centre de Formalités des Entreprises de la CCI.  L’obtention d’un emplacement sur le marché (ou dans la halle) est conditionnée au dépôt d’une demande auprès de la mairie ou du concessionnaire du marché. Les délais sont d’environ 6 mois. Mais certains marchés parisiens et les grands marchés en régions ont des listes d’attente particulièrement fournies, ce qui entraine parfois des délais pouvant atteindre plusieurs années. Pour les commerçants ne disposant pas d’emplacement, il est possible de rechercher des places à la journée.

Nouvelles habitudes de consommation

Sur les marchés et les éventaires, les produits alimentaires représentent les ¾ du chiffre d’affaires réalisé par ces commerçants ambulants. Le tiers des ventes porte sur la viande, les légumes et les fruits. Les poissons et les crustacés constituent quant à eux 15% des ventes.

Même si les marchés de France bénéficient d’une très bonne image auprès des consommateurs, qui plébiscitent les notions de qualité, de traçabilité des produits, de convivialité et de proximité liées à cet univers, la fréquentation affiche pourtant une tendance à la baisse. Pour expliquer ce phénomène, les professionnels du secteur pointent du doigt la puissance de la grande distribution et le développement du e-commerce pour l’alimentaire. En effet, le succès du drive mais aussi les nombreux sites Internet permettant de commander des produits alimentaires spécifiques et de se faire livrer, sont des modes de consommation qui séduisent une clientèle de plus en plus importante. De plus, les habitudes alimentaires des français, qui privilégient souvent des produits finis et ne prennent pas forcément le temps de cuisiner des produits de base, participent à expliquer cette tendance.

Axes de développement

Pour résister à la concurrence exercée par les autres acteurs du commerce de détail alimentaire, les professionnels travaillant sur les marchés misent sur de nouveaux axes de développement. La variété des produits, le bio, le rapport qualité / prix, la mise en avant de la fraîcheur et de la provenance des produits (notamment grâce à des labels) sont ainsi des critères déterminants pour le dynamisme des marchés. Ces espaces, qui vendent à 80% des produits alimentaires, adaptent également leurs horaires en proposant, dans certaines communes, des marchés en soirée et un élargissement de l’offre en marchés couverts. La branche devrait d’autant plus évoluer que 40% des commerçants abonnés à un ou plusieurs marchés partiront à la retraite dans les 5 prochaines années (source INSEE). 

Pour les 6 000 municipalités françaises abritant un marché (soit 1 sur 6), ces espaces jouent un véritable rôle dans l’attractivité de la commune, aussi bien pour l’animation qu’ils représentent, leur impact touristique (marchés de Provence, marché de Strasbourg …) et la qualité du cadre de vie. 

LISTE ALPHABETIQUE DES ENTREPRISES DU SECTEUR COMMERCE DE DÉTAIL ALIMENTAIRE SUR ÉVENTAIRES ET MARCHÉS

Découvrez les 37419 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 1 2 3 4 5 7 8 9

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo