LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Commerce de détail d'équipements automobiles

COMMERCE DE DÉTAIL D'ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES(4532Z)

Norauto France, pièces détachées, équipements automobiles, carrossiers

Commerce de détail d’équipements automobiles, un secteur concurrentiel

A la fois menée par des grandes entreprises et par des petites structures, l’activité de commerce de détail d’équipements automobiles peut compter sur des produits forts, comme les vitres, les GPS ou encore les systèmes audio et vidéo pour voiture. Mais en parallèle, cette branche voit son dynamisme atténué par les équipements déjà présents à l’achat dans les nouveaux modèles de voiture.

Petites entreprises et grands groupes

En France, le secteur économique du commerce de détail d’équipements automobiles regroupe 9 008 entreprises. Cette activité englobe les accessoires, les pièces détachées, les pneumatiques et divers autres équipements pour véhicules automobiles. Les 5 groupes les plus importants de la branche sont Norauto France, Feu Vert, Metifiot, Société Commerciale de Distribution Pièces de Rechange et Services et MPI.

Le paysage dessiné par ces entités économiques se caractérise par sa grande hétérogénéité. En effet, ce type de commerce de détail est très majoritairement porté par des TPE indépendantes et des franchisés mais également par de très grandes sociétés, déployées sur l’ensemble du territoire. D’ailleurs, selon l’ANFA (Association Nationale pour la Formation Automobile), les 7 entreprises les plus importantes emploient la moitié des effectifs de la branche et leurs chiffres d’affaires additionnés s’élèvent à 2 milliards d’euros. 

Profils économiques

Les acteurs de l’activité de commerce de détail d’équipements automobiles présentent différents concepts. Parmi eux, on retrouve les centres auto qui vendent de larges gammes de produits. On peut notamment y acquérir des pneumatiques, des accessoires audio et vidéo et des équipements pour le tuning. Ces espaces commerciaux comptent également des activités complémentaires d’entretien et de réparation automobile : vidange, prestations de mécanique (pour la courroie, l’embrayage…) et d’électronique (systèmes de climatisation par exemple). Plus spécialisés, les pneumaticiens s’inscrivent dans un marché de remplacement. La baisse des ventes en volume observée pour ce produit et l’existence d’une forte concurrence (entre enseignes en réseaux mais aussi sur Internet) ont conduit ces entreprises à se diversifier et elles sont désormais nombreuses à proposer des services d’entretien pour véhicules légers (et parfois pour poids lourds). Autre catégorie évoluant dans ce segment du commerce de détail : les spécialistes du vitrage. Ce positionnement, longtemps occupé par les carrossiers, est maintenant détenu par de grands réseaux, à l’image du leader du marché : Carglass.

Ces entités ont pour dénominateur commun d’avoir développé des modèles économiques inspirés de ceux de la grande distribution. La tête de réseau fonctionne à la fois comme une centrale d’achat, une centrale de référencement et un fournisseur pour ses filiales. Grâce à cette centralisation, ces enseignes peuvent proposer des tarifs plus bas que ceux des commerçants indépendants.

Des résultats en demi-teinte

Cette activité économique bénéficie de certains facteurs favorables. Depuis 1990, les dépenses des ménages pour les accessoires automobiles et les pièces détachées ont doublé. Le succès commercial de certains produits best-sellers comme les coffres de toit, les portes-vélos et les systèmes de navigation illustrent l’engouement des automobilistes pour l’offre proposée par ces commerces de détail.

Malgré cela, le chiffre d’affaires du secteur (qui était de 7,59 milliards d’euros en 2013) peine à augmenter. Cette stagnation des résultats s’explique par  plusieurs paramètres. Tout d’abord, la technicité croissante des modèles de voitures actuels limite les besoins en équipements automobiles. En effet, nombreux sont ceux qui sont déjà pré-équipés de nombreux accessoires (GPS, haut-parleurs, lecteur DVD …), ce qui entraîne un ralentissement de la consommation des ménages dans ce domaine. En parallèle, la concurrence exercée par la vente d’accessoires automobiles sur Internet contribue à la guerre des prix, déjà intense, entre les centres auto et les marques de distribution des spécialistes de la réparation rapide.

 

LISTE ALPHABETIQUE DES ENTREPRISES DU SECTEUR COMMERCE DE DÉTAIL D'ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

Découvrez les 9252 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 7 8 9

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Commerce de détail d'équipements automobiles pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo