LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Construction de routes et autoroutes

CONSTRUCTION DE ROUTES ET AUTOROUTES(4211Z)

route,autoroute,construction,chantier

Filière professionnelle aussi performante dans l’Hexagone qu’à l’international, la construction de routes et d’autoroutes rassemble de grands groupes industriels et une myriade d’entreprises artisanales dont le travail nous permet notamment de bénéficier d’un maillage routier parmi les plus longs d’Europe. 

Un peu d’Histoire !

La construction de routes et d’autoroutes est une activité qui est née au moment où l’Homme a cessé d’être nomade. L’apparition de l’agriculture et du commerce a nécessité de fluidifier les échanges et donc de créer des chemins entre les différentes zones de population.


Ensuite, sous la Rome Antique, les travaux de construction de routes avaient un objectif plus martial : envahir et coloniser les territoires. En assurant un déplacement rapide des légions et de leur approvisionnement, les routes pavées romaines ont été un élément déterminant du succès des romains.

A l’époque, les professionnels du secteur étaient les géomètres, qui définissaient le tracé le plus rectiligne possible, et les ouvriers du « servus publicus » : des esclaves qui creusaient un sillon, remblayé par divers matériaux (gravier, bois, débris de poteries…) puis recouvert de larges pierres plates. Tous les 1 478 mètres, une borne militaire était plantée, le « mille » romain. A son apogée, l’Empire Romain comptait 400 000 kilomètres de routes. Ce réseau était toujours utilisé durant le Moyen-Age, période durant laquelle la construction de routes était quasi-inexistante.

Les voies de circulation, telles que nous les connaissons aujourd’hui, ne sont réellement nées qu’à partir du XXème siècle avec le développement de l’industrie automobile. L’invention, en 1920, du bitume « Cold Asphalt » marque la naissance de l’entreprise de construction de routes et d’autoroutes encore leader mondial aujourd’hui : Colas (société filiale de Bouygues). 

L’Industrie routière française

De nos jours, la classification professionnelle de la construction de routes et d’autoroutes, telle qu’elle a été définie par l’INSEE, englobe aussi les chaussées et les différentes voies pour véhicules et pour piétons. Les 1 480 entreprises françaises exerçant cette activité effectuent des travaux de revêtement de chaussées, de ponts et de tunnels, c’est-à-dire l’asphaltage, le marquage à la peinture et l’installation de barrières de sécurité et de panneaux de circulation. La construction de pistes d’atterrissage, de pistes cyclables et le marquage au sol des parcs de stationnement font aussi partie du champ de compétences de ces professionnels.

Selon un rapport du service de l’Observation et des Statistiques publié en mars 2016, la France compte un réseau routier et autoroutier long de 1 072 milliers de kilomètres. L’autoroute la plus fréquentée de France est l’A1 qui voit passer 100 000 véhicules par jour (dont 35% de poids lourds).

L’industrie routière réalise un chiffre d’affaires annuel de 12,2 milliards d’euros pour ses activités en France et de 7,4 milliards d’euros pour l’international (tous les chiffres du secteur sont à retrouver sur le site de l’Union des Syndicats de l’Industrie Routière Française).

L’activité d’un constructeur de routes

Le constructeur de routes et d’autoroutes est un professionnel des travaux publics qui participe à la réalisation et à l’entretien de chaussées, de voiries, d’aménagements urbains, de divers réseaux, de parkings extérieurs ou encore d’aérodromes. Travaillant sur la base d’un terrassement, ce constructeur pose plusieurs couches de base, de liaison et de finition puis des revêtements (comme le béton, le bitume, l’asphalte ou des gravillons par exemple).

Actif à différents niveaux du chantier de construction, sa mission peut également porter sur le raccordement de réseaux souterrains (assainissement, gaz, eau…) durant les travaux ou la pose d’éléments de voirie comme des caniveaux, des glissières de sécurité, du mobilier urbain ou encore des pavés.

Ce secteur professionnel, qui associe de grands groupes d’envergure mondiale et une myriade de petites entreprises artisanales, est très mécanisé. Les constructeurs de route manient ainsi de multiples catégories d’engins comme des compacteurs, des marteaux-piqueurs, des gravillonneurs, des chargeuses, des pelles hydrauliques ou encore des finisseurs.

Cette profession est souvent accessible aux personnes non-diplômées mais les employeurs de la branche peuvent parfois réclamer un niveau minimum CAP (constructeur de routes ou constructeur en ouvrage d’art). 

LISTE ALPHABETIQUE DES ENTREPRISES DU SECTEUR CONSTRUCTION DE ROUTES ET AUTOROUTES

Découvrez les 1481 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z 2 3 7

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Construction de routes et autoroutes pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo