LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Fabrication de structures métalliques et de parties de structures

Fabrication de structures métalliques et de parties de structures (2511Z)

construction métallique, filière du bâtiment, chaudronnier

La fabrication de structures métalliques et de parties de structures, un savoir-faire industriel

Activité touchant à de multiples univers industriels, la fabrication de structures métalliques et de parties de structures trouve des applications dans de nombreux ouvrages, qu’ils soient très répandus et communs ou qu’il s’agisse de réalisations complexes nécessitant un haut niveau de technologie.

Un secteur clé pour l’industrie

La fabrication d’ossatures métalliques pour la construction (c’est-à-dire les pylônes, les tabliers, les passerelles), la fabrication et le montage d’ossatures métalliques pour équipements industriels, comme des ossatures de hauts fourneaux ou de matériels de manutention ainsi que la fabrication de constructions métalliques préfabriquées (baraques de chantier, cabines téléphoniques, éléments modulaires pour expositions …) sont des activités regroupées dans une même catégorie professionnelle par l’INSEE. Ce segment de la filière métallurgique concerne 4 443 entreprises françaises dont les 5 plus importantes sont les groupes Eiffage Metal, Baudin Chateauneuf, Cougnaud Construction, Cougnaud Services et la société Castel et Fromaget.

Le savoir-faire déployé par ces professionnels de l’industrie métallurgique leur permet de fabriquer des produits complexes, dont certains sont des pièces de haute technologie. Les structures métalliques (entières ou en parties) se retrouvent notamment destinées aux secteurs de la construction automobile, de l’aéronautique, du BTP, de la construction navale, de la défense, du ferroviaire, de la voirie, de l’énergie, des loisirs, des constructions et des équipements mécaniques … Les réalisations obtenues, qu’il s’agisse d’un pylône de transport d’énergie ou d’une partie de la plateforme de recherche pétrolière offshore, naissent d’aciers à très hautes caractéristiques mécaniques. Les procédés industriels de cette filière permettent d’opérer sur des matériaux qui ont une haute limite élastique et une résilience élevée à basse température.

Le travail du métal

Cette activité porte sur des pièces usinées en métal ou en acier, mais aussi sur des composants pour machines ou appareils industriels. Elle regroupe plusieurs grands secteurs d’emploi du secteur métallurgique, comme la fonderie, la chaudronnerie et la forge. Pour chaque structure (ou partie de structure métallique) fabriquée, plusieurs catégories de professionnels interviennent. Parmi eux, on retrouve les mouleurs-noyauteurs qui chauffent, fondent et coulent dans un moule la forme métallique voulue. Les tôliers, les métalliers et les chaudronniers travaillent, quant à eux, le métal à froid. Les soudeurs-monteurs se chargent de l’assemblage des pièces obtenues pour fabriquer les structures métalliques. 

Cet univers professionnel englobe également les métiers de monteurs d’articles métalliques, les monteurs de charpentes métalliques, les traceurs de charpentes métalliques et les assembleurs de structures métalliques. Enfin, comme de nombreux autres secteurs industriels, on retrouve aussi des profils de techniciens d’atelier, des opérateurs de production, des tourneurs-fraiseurs, des ajusteurs-monteurs, des agents de maintenance et des ingénieurs. 

Une reprise de l’activité

Selon la SCMF (Syndicat de la Construction Métallique de France), ce segment économique voit un léger redémarrage de son activité, après plusieurs années plus difficiles, comme ce fut d’ailleurs le cas pour l’ensemble de la filière bâtiment / construction. Le chiffre d’affaires du secteur s’élève à 3,5 milliards d’euros, dont 10% est réalisé à l’export. En moyenne, dans chaque entité économique, 5% de ce chiffre d’affaires est réinvesti dans l’outil de production. A l’exception de quelques grands groupes d’envergure internationale, les entreprises évoluant dans le domaine de la construction métallique sont essentiellement des PME et des ETI, souvent familiales, qui jalonnent l’ensemble du territoire français.  

Les professionnels de la filière peuvent s’appuyer sur un matériau acier à la fois souple, isotrope et durable pour le dynamisme de la branche. En effet, les possibilités architecturales et industrielles sont multiples. Les perspectives d’innovation et d’avancées technologiques laissent présager  que les structures métalliques de grande portée, modulables et démontables, pourraient encore trouver de nouvelles applications.

 

Liste alphabétique des entreprises du secteur Fabrication de structures métalliques et de parties de structures

Découvrez les 4547 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z 2 3 4 5

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Fabrication de structures métalliques et de parties de structures pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo