LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Élevage d'autres bovins et de buffles

Élevage d'autres bovins et de buffles (0142Z)

buffles, boucherie, viande, vaches, grandes surfaces

Elevage d’autres bovins et de buffles, une puissante activité agricole

La production de viande issue de l’élevage bovin est un élément essentiel pour l’alimentation des consommateurs français. Les professionnels de ce secteur d’activité peuvent donc s’appuyer sur un marché solide. Malgré cela, les éleveurs connaissent une période de crise liée au niveau du cours de la viande. 

Production de viande bovine

Selon la classification établie par l’INSEE, l’élevage d’autres bovins et de buffles pour leur viande est un secteur professionnel qui comprend également la production de sperme d’animaux de l’espèce bovine et l’élevage de bovins pour le trait et la tauromachie. Cette activité englobe certaines professions spécialisées comme les naisseurs et les emboucheurs. La production de viande bovine se divise en deux axes. Elle peut ainsi provenir de l’abattage d’un cheptel spécialement destiné à produire de la viande mais aussi être issue d’un cheptel allaitant. Dans ce deuxième cas, l’abattage concerne les veaux mâles, certaines veaux femelles et les vaches laitières ne produisant plus de lait. Ces bovins peuvent être élevés par des naisseurs ou des engraisseurs avant de finir à l’abattoir.

Les bovins élevés pour leur viande sont divers. On retrouve des veaux « sous leur mère », ce qui signifie qu’ils tètent le lait maternel jusqu’à leur sevrage, et qu’ils se retrouvent ensuite commercialisés en veau de boucherie. Mais la majorité des veaux restent chez leur éleveur plus longtemps, entre 18 mois et 3 ans. Cela permet de produire une viande de jeunes bovins et de taurillons. Parmi les jeunes bœufs engraissés et les génisses, une partie du cheptel est sélectionnée pour assurer le renouvellement du troupeau.

Une production essentielle pour les consommateurs français

En France, 85 220 entreprises évoluent dans ce secteur d’activité agricole. Les 5 acteurs les plus dynamiques sont les sociétés Veau des Terroirs de France, SICA BOVI Plateau Central, Altivo, Juviveau Productions et Collomb et Fils. Selon l’Interprofession Bétail et Viande, la production française de viande bovine s’est élevée en 2016 à 1,5 million de tonnes (équivalent carcasse). Premier exportateur européen de bétail, notre pays peut également compter sur un marché national particulièrement étendu. En effet, 97,7% des ménages français achètent de la viande au moins une fois par an. La part du bœuf dans les achats de viande de boucherie est de 41%. Depuis les différents scandales sanitaires qui ont marqué l’opinion publique, les consommateurs privilégient le made in France. Ainsi, 75% de la viande consommée sur notre territoire est d’origine française.

Cette branche professionnelle qui compte 600 000 postes est un important pourvoyeur d’emplois. Toujours selon les professionnels de l’INTERBEV, d’ici à 2018, 200 000 postes seront à pourvoir dans la filière élevage et viande.

Un secteur en crise

Malgré la puissance de ce secteur d’activité, les éleveurs vivent une période de crise depuis maintenant plusieurs années. De nombreux mouvements de protestation sont nés dans les différentes régions d’élevage françaises comme par exemple la Sarthe, la Charente-Maritime et la Bretagne. Les agriculteurs  pointent les bas niveaux des cours auxquels est achetée la viande bovine (mais aussi le porc) par les industriels de la transformation. Selon les agriculteurs, les tarifs appliqués sont très inférieurs aux coûts de production. Les fédérations agricoles dénoncent une concurrence qu’ils jugent inéquitable avec les autres pays producteurs européens ainsi qu’une relation déséquilibrée entre éleveurs, transformateurs de l’agro-alimentaire et grandes surfaces. Selon ces professionnels, l’élevage de bovins français est une filière d’excellence qui doit être protégée. Les structures à taille humaine, les protections sociales des salariés et les charges fiscales auxquelles ces entreprises doivent faire face ne permettent pas aux exploitations françaises d’être compétitives face à d’autres systèmes. Pour répondre à ces revendications, plusieurs plans d’urgence ont été adoptés par les pouvoirs publics afin d’aider les agriculteurs à maintenir leurs exploitations.

 

Liste alphabétique des entreprises du secteur Élevage d'autres bovins et de buffles

Découvrez les 84870 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 3

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Élevage d'autres bovins et de buffles pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo