LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé

Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé (4773Z)

Enseigne de pharmacie

La vente de détail de produits pharmaceutique, une activité en plein bouleversement.

Secteur économique basé sur le médicament, le commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé vit de profonds bouleversements depuis plusieurs années. En effet, la baisse du prix des médicament a, selon les syndicats de cette profession, entraîné une crise profonde pour les officines.

Une activité centrée autour de la dispensation de médicaments

Cette branche professionnelle concerne le commerce de détail de produits pharmaceutiques (humains ou vétérinaires), la vente au détail d’herboristerie ainsi que l’exécution de préparations magistrales. Il existe en France 24 550 entreprises évoluant dans ce secteur d’activité. Les 3 plus importantes sont SELAS Pharmacie Prado Mermoz, S.E.L.A.R.L. Pharmacie Cap 3000 et Pharmacie Robert. Les pharmacies présentent un maillage territorial précis et harmonieux (grâce à l’existence d’un numerus clausus dans ce secteur). Elles accueillent chaque jour entre 3,5 et 4 millions de clients. Entre 125 000 et 150 000 emplois directs sont compris dans cette activité (chiffres UNPFUnion Nationale des Pharmacies de France).

Les magasins spécialisés en commerce pharmaceutique reposent sur la dispensation de médicaments mais interviennent également comme force de conseil, notamment sur les interactions possibles entre différentes molécules chimiques, le renouvellement des traitements, la substitution entre princeps et générique et la posologie. Terme venant d’un mot grec signifiant à la fois « poison » et « remède », la pharmacie est une officine sous la responsabilité d’un pharmacien. Elle emploie également des préparateurs en pharmacie.

Commerce de produits pharmaceutiques, un secteur professionnel en crise

Le commerce de détail de produits pharmaceutiques vit, depuis quelques années, un profond bouleversement. Une évolution chiffrée synthétise parfaitement ce retournement de tendance : en 2004, la croissance du chiffre d’affaires des pharmacies était de +5,9 %. Elle a ensuite chuté brutalement pour atteindre -1,6 % en 2013 et -1% en 2014.

Parmi les causes qui expliquent cet effondrement du chiffre d’affaires des pharmaciens, l’UNPF et le GIPHAR (Groupement Indépendant des Pharmaciens Indépendants) pointent du doigt la chute du prix des médicaments, facilitée par les pouvoirs publics. Jusqu’à récemment, les médicaments représentaient 85 % des ventes. Aujourd’hui, leur part n’est plus que de 75 %. Si les « grandes » pharmacies peuvent déployer d’autres stratégies (comme par exemple développer leur offre en parapharmacie), toutes ne sont pas en mesure de le faire. Conséquence directe de cette situation, les pharmacies sont de plus en plus nombreuses à faire faillite. 200 officines ont ainsi baissé définitivement leur rideau en 2014, sans avoir trouvé de repreneur. Selon Frédéric Bizard, économiste spécialiste du domaine de la santé cité par le Figaro dans son édition du 22/09/15 : « Le chiffre d’affaires annuel moyen d’une pharmacie en France est autour de 1,6 million d’euros. Mais 10% d’entre elles font moins de 500 000 euros. Elles sont donc vulnérables à la moindre augmentation de coûts fixes (…). Selon les projections, on peut s’attendre à la disparition de 2 000 pharmacies ».

Pharmacien, une profession au taux de chômage important

La formation d’un pharmacien est au minimum à bac+6 et est assujettie à un  numerus clausus. Malgré ces restrictions rigoureuses, cette profession est celle qui connaît le taux de chômage le plus fort du domaine médical. 14 régions affichent ainsi un taux de chômage supérieur à 10 % pour les pharmaciens. La région la moins touchée est la Bourgogne avec un taux à 8,2 % tandis que celui des Pays de La Loire s’établit à18,5 % (chiffres GIPHAR – UNPF).

Il s’agit d’une profession vieillissante (la moyenne d’âge est de 46,6 ans) et les pharmaciens en exercice ont tendance à repousser l’âge de la retraite. Dans ce contexte et pour encourager les jeunes diplômés, souvent rebutés par le lourd endettement lié à l’achat d’une officine, l’UNPF a proposé la création d’un fonds d’investissement. Ce projet a pour objectif de créer un crédit d’impôt sur 5 ans et une déductibilité fiscale (concernant les intérêts du prêt contracté pour acheter dans parts dans une officine).

Liste alphabétique des entreprises du secteur Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé

Découvrez les 24566 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 2 3 4 5

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo