LES ECHOS.FR LES ECHOS SOLUTIONS
> > Réparation et maintenance navale

Réparation et maintenance navale (3315Z)

Réparation et maintenance navale, bateaux de plaisance, chantiers navals, construction navale

Réparation et maintenance navale, un savoir-faire français

Secteur industriel mêlant haute technologie et savoir-faire, la filière de la réparation et de la maintenance navale est un segment essentiel de l’activité maritime française. Malgré un contexte économique difficile, les entreprises de la branche parviennent à se positionner sur des axes porteurs. 

Des spécialistes de la réparation navale et de l’entretien

En France, 3 440 entreprises exercent leur activité dans le domaine de la réparation et de l’entretien régulier des navires et bateaux (dont les bateaux de plaisance). La filière porte non seulement sur la structure mais aussi sur le matériel présent à bord des navires. Les prestations déployées par les professionnels du secteur peuvent intervenir après un accident ou pour agir sur l’usure normale du bateau, créée par la corrosion et les frictions. La main d’œuvre de ce secteur, qui représente 25% de l’effectif global des chantiers navals, utilise un matériel spécifique pour réaliser les missions de réparation et de maintenance. Parmi cet outillage, on retrouve un élévateur à bateau, une cale sèche, un bassin de radoub, une grue sur rails, une grue flottante ou encore un dock flottant.

Les professionnels de la branche peuvent travailler sur tous les types de bateaux, allant du yacht au vraquier en passant par le porte-conteneurs ou le chalutier et le voilier. Au-delà des opérations de réparation et d’entretien courant, comme la réfection de la peinture ou la vérification complète de la structure du bateau, ces entreprises apportent également des compétences en matière de transformation du navire. Leurs missions confiées alors porter sur un agrandissement, une amélioration des performances ou une mise en conformité avec de nouvelles normes écologiques ou de sécurité.

Poids économique

Grâce à ses côtes parmi les plus longues d’Europe et à son historique tradition maritime, notre pays peut s’appuyer sur cette filière comme une composante importante de son économie. Selon le SIRENA (Syndicat National des Industries de la Réparation Navale), la branche réalise ainsi un chiffre d’affaires annuel de 100 millions d’euros. Spécificité de cet univers, seule une poignée d’acteurs importants (comme Damen Shiprepair Brest, Monaco Marine France ou Chantier Naval de Marseille) dominent réellement le marché. Ces groupes de grande envergure comptent néanmoins sur un réseau de sous-traitants et de fournisseurs particulièrement dense. En effet, les compétences et les techniques nécessaires à la réparation et à la maintenance navale sont multiples et requièrent un grand nombre  d’intervenants.

En englobant le segment de la construction navale, la filière maritime emploie 42 000 personnes en France. Cette industrie se classe au 2ème rang européen et au 6ème rang mondial dans le marché (civil et militaire).

Positionnements stratégiques

Les difficultés éprouvées par certains groupes du secteur ont été créées  par une conjoncture économique défavorable. Pour renforcer et développer leur activité malgré ce contexte, les entreprises françaises sont nombreuses à s’orienter vers une diversification de leurs offres mais aussi sur un positionnement vers des segments à forte valeur ajoutée. Ainsi, la maintenance de certaines catégories de navires de grande plaisance, comme les yachts, constitue un axe stratégique.

Le savoir-faire français déployé dans une industrie exportant 80% de sa production, permet aussi aux acteurs de la branche de s’inscrire dans des domaines complexes. Dès lors, les chantiers et les équipementiers évoluant dans cette économie se distinguent également par leur capacité à effectuer des réparations et à entretenir des vaisseaux de haute technologie comme les sous-marins, les navires de combat, les paquebots, les navires de recherche ou encore les bâtiments de projection des forces.  

Liste alphabétique des entreprises du secteur Réparation et maintenance navale

Découvrez les 3451 entreprises françaises faisant partie de ce secteur d'activité en cliquant directement sur les lettres ci-dessous :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 2 7

CLASSEMENT DES ENTREPRISES LES PLUS DYNAMIQUES

Parmi les sociétés du secteur Réparation et maintenance navale pour lesquelles nous disposons d'un bilan, nous avons réalisé un palmarés vous permettant d'identifier facilement les sociétés qui ont généré le plus de chiffre d'affaires sur leur dernier exercice publié.
Accédez ainsi en 1 clic à toutes les informations sur ces entreprises : Bilans, dirigeants, score de défaillance, publications au BODACC, rapports de gestion ou de commissaires aux comptes, ...

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.
Tous droits réservés - Manageo